Carmen

 

 

Le récit noir et essoufflant de deux amants criminels en cavale qui traversent les terres brûlantes de l’Espagne

Un spectacle de Dominique Serron, d’après la nouvelle de Mérimée et l’opéra de Bizet.

Entre Bonnie and Clyde et Sailor et Lula, l’histoire parodique mais tragique, comique mais émouvante, nous emporte du Guadalquivir aux rives de l’enfer. Carmen y est convoquée par Prosper, comme on convoque les esprits.

Carmen, l’insaisissable gitane, change de rôle comme elle respire. Sorcière à ses heures, elle représente un pouvoir exacerbé de l’imprévisible sur le conventionnel. Femme fatale, elle est l’incarnation nuisible de l’imaginaire indompté.Fantasmes de la langue et de ses dérives, elle représente celle que l’amant éreinté par sa course ne pourra que tuer lorsqu’il l’aura enfin capturée.

Après Alice, le Décaméron, Lolita ou les 1001 nuits, la troupe de L’Infini théâtre, qui se passionne pour la transposition du récit romanesque en théâtre épique, nous promet un spectacle musical dansant, enlevé et prenant, mêlant, comme de coutume sur les planches de L’Infini, un ici et maintenant troublé et des histoires figurées.

 

Des musiciens en scène transposent des extraits de la célèbre partition de Bizet en une vibrante musique d’aujourd’hui.

La Carmen originale de Mérimée se cache aujourd’hui dans l’ombre de celle de l’Opéra de Bizet. Et pourtant l’œuvre insolente et nerveuse du dandy subversif interpelle par la profonde modernité de ses thèmes mais aussi par le caractère novateur de son esthétique. Peu de descriptions. Nul épanchement sur la conscience des êtres. De l’espace, du rythme et de l’action.

 

QUELLE VÉRITABLE HISTOIRE ?

Au seuil du texte original de Mérimée, au-delà des clichés, mais tentant d’intégrer aussi ce que l’opéra a rendu incontournable, L’Infini rencontre « une » Carmen : la sienne. Princesse gitane aux mille visages, peinte avec passion par un Mérimée incompris de son temps mais inspiré d’une véritable prophétie littéraire ; du haut de sa modernité triomphante, elle nous parle, cette Carmen ! Pour raconter, une scène de théâtre aménagée comme un hall d’hôtel ou un salon, ou encore un cabinet de curiosités. Le maitre des lieux : Toni Pastia. Quelques hommes s’y sont donc donné rendez-vous pour y accueillir un narrateur – Prosper – sorte de rhapsode contemporain, qui est appelé à exhumer, le temps d’une conférence, la véritable histoire de Carmen. L’identification à ses héros dépassera cependant la décence de sa fonction. 

 

Cinq hommes entrent donc tour à tour, une valise d’accessoires à la main, pour accoster aux rives de la promesse vendue par Pastia. S’ils se risquent au jeu, Carmen apparaît. Côté jardin, un petit orchestre a été engagé pour accompagner les exubérances musicales de la soirée. Dans le fond, un large meuble d’exposition présente toutes les pièces à conviction, accessoires – vrais ou faux – qui valorisent et servent de preuves aux moments clés du récit. Tout comme dans Le Balcon de Jean Genêt, l’expérience poétique des hommes actants va faire apparaître le rôle féminin. Quand l’homme se risque au mimodrame en s’impliquant dans la narration de Prosper, la femme se distingue et Carmen la fatale se révèle. A l’instar aussi de Belle de Jour de Buñuel, le travestissement force les portes du plaisir et transcende l’ordinaire pour le voyage. Tour à tour, selon la situation, cinq femmes, cinq Carmen initiées par l’imaginaire et le désir, vont surgir du fond de l’invention et s’incarner dans la chair du théâtre.

Théâtre avoué, démonté mais aussitôt reconstruit. Le chœur chanté rassemble alors les voix pour initier un nouveau son, collectif mais unique et constitué de ses différences intrinsèques : la voix d’un théâtre qui tente d’être authentique. La véritable histoire est toujours celle de ceux qui racontent. Ainsi, nos artistes s’engagent et témoignent de leur être.

Dominique Serron

 

 

 

DISTRIBUTION

Avec : Alexia Depicker, Daphné D’Heur, Florence Guillaume, Sylvie Perederejew, Laure Voglaire, Patrick Brüll, Laurent Capelluto, Toni D’Antonio, Vincent Huertas, François Langlois et Vincent Zabus

Piano : Antoni Sykopoulos
Batterie/percussions :
Gauthier Lisein
Saxophone ténor :
Mathieu Najean ou Arthur Hirtz

Mise en scène : Dominique Serron
Texte : Dominique Serron d’après Mérimée
Création et Direction musicale :
Antoni Sykopoulos
Scénographie et costumes :
Christine Mobers
Création lumières :
Franco Desautez
Réalisation des costumes :
Chloé Dilasser et Bert Menzel

Assistants à la mise en scène : Colin Javaux, Clémentine Colpin et Florence Guillaume
Assistant scénographie :
Simon Detienne
Stagiaire
: Daphné Liégeois

Sonorisation : Vincent Poujol
Photos de plateau : Pierre Bolle
Régie plateau, réalisation des décors et accessoires : Paul Clarke

Administration générale : Vanessa Fantinel
Communication : Sylvie Perederejew
Stagiaire
: Emmanuelle Lennuyeux
Vidéo de communication : Nadia Benzekri
Graphisme : Manon Meskens
Régie création aux Martyrs : Bruno Smit
Régie tournée : Samir Guennoun

 

 

Créé au Théâtre de la Place des Martyrs du 22 avril au 23 mai 2015

Tournée Octobre 2015 au Centre Culturel de Verviers, au Centre Culturel de Bertrix, au Centre Culturel de Nivelles, au Centre Culturel d’Ottignies et PBA Charleroi.

 

Une production Infini Théâtre en partenariat avec le Théâtre de la Place des Martyrs
En coproduction avec le PBA Charleroi et Théâtre en Liberté – Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Cocof

Prochaines Dates

Le 27/09/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 28/09/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 29/09/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 30/09/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 03/10/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 04/10/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 05/10/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 06/10/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 07/10/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 10/10/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 11/10/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 12/10/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 13/10/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 14/10/2017 à 20:30 | Studio Thor à Saint-Josse-Ten-Noode | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 17/10/2017 à 20:30 | Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-La-Neuve | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 18/10/2017 à 20:30 | Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-La-Neuve | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 19/10/2017 à 19:30 | Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-La-Neuve | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 20/10/2017 à 20:30 | Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-La-Neuve | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 21/10/2017 à 20:30 | Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-La-Neuve | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 22/10/2017 à 16:00 | Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-La-Neuve | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 26/10/2017 à 19:30 | Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-La-Neuve | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal Le 27/10/2017 à 20:30 | Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-La-Neuve | Infos & Réservations| Ajouter à votre iCal