Image Image Image Image Image

Reprise 

“Le Cid” 

de Corneille

Le 30 Juillet 2017 – 21h45 – Place de la Liberté

au Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat – Dordogne – Périgord (24)

Et prochainement…

“Le Misanthrope” 

de Molière

Création à partir du 27 Septembre 2017 à Bruxelles au Studio Thor

et à partir du 17 Octobre 2017 à l’Atelier Théâtre Jean Vilar (Louvain-La-Neuve)

Scroll to Top

To Top

Un théâtre authentique

Laure Voglaire Laure Voglaire Laure Voglaire Laure Voglaire Laure Voglaire Laure Voglaire Laure Voglaire Laure Voglaire

No Comments
By admin

On 09, Jul 2013 | No Comments | In | By admin

Laure Voglaire

Laure rencontre Dominique Serron pendant ses études à l’IAD. Elle a l’occasion de faire avec elle son stage de fin d’études comme assistante à la mise en scène sur le spectacle Lolita-Le Scénario d’après Vladimir Nabokov et réalise son mémoire sur cette adaptation. Elle entrera de plein pied à l’Infini Théâtre, en tant que comédienne, lors de la création du Jeu de l’amour et du hasard, dans laquelle Dominique Serron lui propose d’interpréter le rôle de Lisette (avec Joëlle Franco pour binôme), ce qu’elle accepte sans aucune hésitation ! Commence alors une collaboration sur de nombreux spectacles de L’Infini, La Princesse TurandotLes 1001 nuits,  Le CidL’Auberge du Cheval blancCarmen-La véritable histoire et aujourd’hui, Ubu Roi.

Depuis, elle ne souhaite qu’une chose : « continuer à jouer, travailler, chercher, apprendre, m’épanouir dans le cadre Infini de cette compagnie ; que les rencontres qui m’attendent soient aussi belles, porteuses et enrichissantes que celles qui m’ont menée ici aujourd’hui. »

Dans son parcours, tout semble lié aux histoires de familles. Elle monte sur les planches à l’âge de quinze ans avec sa maman et son grand-père, comédiens amateurs dans la troupe de Bernard Gillard (Retour au désert, Roberto Zucco). Pendant ses études à l’IAD, elle joue dans deux mises en scène de Lara Hubinont, sa condisciple (Les deux gredins d’après Roald Dahl et Iphigénie ou le pêché des Dieux de Michel Azama). En sortant de l’IAD, Laure reprend avec sa classe, au Rideau de Bruxelles, leur spectacle de fin de 3ème année, La Mastication des Morts de Patrick Kermann mis en scène par Jules-Henri Marchant. Elle devient maman en entrant à l’Infini Théâtre, qui lui permet de conjuguer vie familiale et vie professionnelle dans un équilibre précieux. Au sein de l’Infini, les amitiés et affinités naissent à leurs tours, et elle joue sous la direction de Laurent Capelluto dans L’Enfant froid de Marius Von Mayenburg au ZUT, nouvelle branche de son arbre artistique, où elle reprend également le rôle de Jill dans La Cuisine d’Elvis mis en scène par Georges Lini, au Théâtre de Poche.

Enfant, elle voulait être clown. Elle est devenue comédienne et savoure chaque jour le plaisir du jeu.

Submit a Comment