Image Image Image Image Image

Reprise 

“Le Cid”

de Corneille

à la Virgule -Centre Transfrontalier de Création Théâtrale – situé à Tourcoing (Nord – 59)

Le 27 avril à 19h30

Et le 28 avril à 14h et à 20h30

Scroll to Top

To Top

Les Informations Pratiques

La Philosophie de la Compagnie

On 02, Sep 2015 | No Comments | In Les Informations Pratiques | By admin

Comment vivre la création aujourd’hui ?

L’Infini est devenu une assemblée d’artistes autour du travail d’une créatrice et pédagogue. Les intervenants, liés par une éthique de l’art, une envie de libérer le geste de création des aliénations qui le conditionnent si volontiers, ont choisi l’Infini comme espace familier, comme la « maison » où chacun se sent soi-même au retour de voyage.

L’Infini porte ses acteurs tel un arbre qui donne ses fruits. Dominique Serron protège son œuvre, rassemble son équipe dans un esprit d’atelier et ouvre le débat avec une rigueur intellectuelle autour des questions du « comment » et du « pourquoi » de l’art.  Le théâtre que nous faisons peut-il continuer de nous ressembler, nous être fidèle et préserver notre dignité ? La réflexion nous conduit immanquablement vers un discours politique lié à la production et à l’intégration de notre démarche dans le paysage culturel général.

L’Infini Théâtre s’affirme comme un espace de recherche et de création. Dans l’atelier de l’Infini, l’artiste entend créer sans bruit au plus intime de son être et participer cependant d’une démarche fracassante. L’art du théâtre ne serait pas tant dans les lumières de sa représentation mais dans le temps et l’espace sans témoin d’une obscurité tenace d’un avant qui nous appartient. Ce travail constant dépasse le stress du résultat, cette respiration devient condition d’équilibre et de pensée. Face à un système qui réveille les inconforts affectifs de l’artiste et l’oblige à revendiquer une reconnaissance qui ne devrait pas être un objectif en soi, l’Infini manifeste le besoin de liberté, d’élan, d’espace. Dans une démarche active, dynamique, innovante et volontaire, l’Infini crée ses conditions. La compagnie invente des moyens de jouer plus, d’être plus libre. La création ne peut être détachée de ses moyens de production : au bout du compte, une dramaturgie apparaît. Un théâtre centré sur l’acteur. Un théâtre qui commence par le corps mais où le texte est essentiel. Un théâtre qui met en jeu.

Des distributions à géométrie variable :

C’est ainsi qu’en 2005, perplexes face aux difficultés rencontrées pour diffuser notre travail, et désolés de l’étroitesse de nos moyens financiers, nous proposons une version enjouée du Jeu de l’Amour et du Hasard, où la représentation s’est substituée à une fausse répétition. Notre vraie richesse est notre travail. Le mot d’ordre: jouer ! Remplir les agendas. Rencontrer des spectateurs en nombre. Gagner notre vie en faisant du théâtre. Former les jeunes spectateurs. Être libres de choisir.  Accepter les rôles au cinéma. Décider de notre vie et de nos gestes de création. Nous choisissons donc de travailler en binôme : deux acteurs pour chaque rôle.

Pour La Princesse Turandot, la même réflexion nous conduit à réunir quatorze acteurs et deux stagiaires. En dégageant dix partitions à distribuer et en admettant que chaque acteur puisse en endosser deux ou trois, nous nous retrouvons devant une multitude de possibilités et riches d’un dispositif humain réellement tonifié par cet appel constant de la présence à soi dans l’instant. Cette équipe à « géométrie variable » innove aussi le rapport contractuel entre l’artiste et son « patron ». La responsabilité devient le fait de chacun. L’horaire est affiché, à chacun d’y creuser sa place. Les rôles sont à prendre, chacun s’y essaye. On peut même imaginer être rémunéré pour contribuer aux répétitions d’une création sans pour autant être disponible pour la jouer.

Par l’affirmation de l’ici et maintenant du théâtre, l’Infini pose la création dans une vraie relation au réel. L’art est bien dans le monde. L’artiste, responsable de ses actes, est un citoyen, un humain qui occupe un espace de création au cœur du monde.

Tags | , , , , , , , , , , , , , , ,

Submit a Comment